Ligne de commande Linux 101 #1

Publier originalement ici.

Ces petits articles ont pour objectif de mieux faire connaître la ligne de commande au débutant et un petit aide mémoire pour ceux qui sont confortable avec Linux.

Je vais vous présenter ici quelques commandes qui servent à naviguer dans l’arborescence de Linux. Contrairement à Windows, sous Linux, chacun des lecteur disponible sur votre ordinateur n’est pas représenté par une lettre( Disque c:, d:, e:, etc), ils font plutôt partie intégrante de l’arborescence. Donc le disque principal souvent appelé sous Windows Disque c: sera représenté par /, appelé dossier racine, et le cdrom et lecteur de disquette se retrouveront respectivement par exemple sous /media/cdrom /media/floppy.

/
|- /bin
|- /etc
...
...
|- /media
    |- /cdrom
    |- /floppy

L’interpréteur de commande (appelé généralement «SHELL») possède une multitude de commande pour interagir avec celui-ci.

Voici quelques commandes de base :

  • pwd : Vous retourne le nom et le chemin complet du dossier dans lequel vous vous trouvez présentement.
  • cd : Vous permet de changer le répertoire dans lequel vous êtes.
  • ls : Vous retourne la liste du contenue du dossier.

Par défaut, lorsque vous ouvrez une session sur un terminal vous donnant accès à la ligne de commande Linux, vous devriez vous retrouvez dans votre dossier personnel. Vous pouvez vérifier si c’est le cas en tapant la commande «pwd» suivi de la touche «Entrée».

$ pwd
/home/moi

À partir de celui-ci vous pouvez vous déplacer comme bon vous semble avec la commande «cd» suivi du nom du/des dossiers dans lequel vous voulez vous déplacer. Cette commande utilise aussi des caractères spéciaux qui ont des significations particulières.

En voici quelques exemples :

/ : le répertoire racine.
. : le répertoire courent.
.. : le répertoire précédant.
~ : le répertoire personnel de l’utilisateur.

Et leur utilisation :

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd .
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ..
[moi@monordi ~]$ pwd
[moi@monordi ~]$
/home
[moi@monordi ~]$ cd ~
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd /usr/bin
[moi@monordi ~]$ pwd
/usr/bin
[moi@monordi ~]$ cd /
[moi@monordi ~]$ pwd
/

Vous pouvez aussi pour simplifier les choses taper la commande «cd» suivi de «entrée» pour vous retrouver directement dans votre dossier personnel.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ..
[moi@monordi ~]$ pwd
/home
[moi@monordi ~]$ cd
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi

Vous pouvez aussi tapez «cd -» pour revenir dans le dossier dans lequel vous étiez précédemment.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd /usr/bin
[moi@monordi ~]$ pwd
/usr/bin
[moi@monordi ~]$ cd -
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi

Il est aussi possible de se déplacer rapidement dans le dossier personnel d’un autre utilisateur en utilisant la commande «cd» suivi de «~» et d’un nom d’utilisateur.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ~bob
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/bob

On appel chemin absolu celui qui commence par la racine, mais cela n’est pas obligatoire. Si vous être dans le dossier «/home» vous pouvez tapez «cd moi» au lieu de «cd /home/moi». Puisque vous ne commencez pas par la racine, l’interpréteur de commande cherchera le dossier «moi» à partir de votre position.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/
[moi@monordi ~]$ cd moi
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi

Et vous pouvez aussi mélanger les caractères spéciaux pour faire vos propre raccourci.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ../bob
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/bob

Plusieurs commandes différentes peuvent vous donner le même résultat.

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ../bob
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/bob

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd /home/bob
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/bob

[moi@monordi ~]$ pwd
/home/moi
[moi@monordi ~]$ cd ~bob
[moi@monordi ~]$ pwd
/home/bob

À vous de choisir.

Maintenant, avec la commande «ls» vous pouvez connaitre le contenue du dossier désirer. Cette commande utilise aussi les mêmes caractère spéciaux que «cd». En fait, ils sont universels à toutes les commandes puisqu’ils font partie intégrale de l’interpréter de commande.

Voici quelques exemples :

[moi@monordi ~]$ ls
Desktop Documents Musiques Images Photos Modèles
Vidéos
[moi@monordi ~]$ ls /home/moi
Desktop Documents Musiques Images Photos Modèles
Vidéos
[moi@monordi ~]$ ls /usr/
bin games kerberos libexec sbin src X11R6 etc include
lib local share tmp

Cette commande accepte des options et des arguments pour modifier les informations retournées par celle-ci. Comme par exemple, l’option -l nous permet d’avoir une liste plus détaillée du contenu du dossier.

[moi@monordi ~]$ ls -l
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Desktop
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Documents
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Musiques
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Images
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Photos
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Modèles
drw-rw---- 1 moi moi 4096 Jui 8 2012 Vidéos

La commande «ls» accepte aussi en arguments plusieurs nom de dossiers et vous retournera la liste du contenu de chacun de ceux-ci.

[moi@monordi ~]$ ls /usr/ /home/moi
/usr/:
bin games kerberos libexec sbin src X11R6 etc include
lib local share tmp
/home/moi/:
Desktop Documents Musiques Images Photos Modèles
Vidéos

Pour en connaître plus sur chacune de ces commandes, vous pouvez utiliser la commande «man», pour manuel, suivi du nom de la commande. Cette commande va vous afficher la liste des options et arguments acceptés par la commande avec leurs explications. Ne vous gêné pas pour l’utiliser, c’est gratuit et instructif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *